LIVRAISON À PARTIR DE 0.99 $ SUR TOUS LES MASQUES LAVABLES.

Masques N95, FFP2, KN95, chirurgicaux et en tissu, lequel choisir?


Rédigé par Weiquan Zeng, pharmacien 

Quelle est la différence entre les masques N95, FFP2 et KN95? Quelle est la différence entre les masques chirurgicaux de niveau 1, 2 ou 3? Dans quel contexte doit-on utiliser ces masques?

Voici un article pour démêler le tout.

Quel sont les différents types de masques?

Masques de type N95

Le masque de type N95, approuvé conformément aux exigences du règlement 42 CFR 84 du National Institute for Occupational Safety and Health (NIOSH), protège le porteur en scellant complètement le nez et la bouche en filtrant au moins 95% des particules en suspension de plus que 0.3 microns (1,2).

L’efficacité des masques N95 nécessite un fit test, c’est-à-dire un ajustement protocolarisé par un professionnel formé. Par la suite, son porteur doit effectuer un user seal check, un autre protocole pour s’assurer le bon fonctionnement de son masque. Toute personne qui doit porter un masque N95 doit se soumettre à ces deux procédures.

Avec la pénurie des équipements de protections, on entend plus en plus parler de d’autres types de masques comme le FFP2 d’Europe, le KN95 de la Chine, le P2 de l’Australie et la Nouvelle Zélande ainsi que la Catégorie 1 de la Corée et le DS du Japon.

Selon le fabriquant 3M, il est raisonnable de considérer tous ces masques comme «équivalents» aux respirateurs américains N95 et européens FFP2 pour filtrer au moins 94% à 95% des particules en suspension dans l'air qui ne sont pas à base d'huile (3).

Santé Canada approuve ces masques comme solutions de rechange au N95 si ces derniers répondent aux normes et exigences de leurs pays d’origine (voir tableau ci-dessous).

 

Source : Spécifications pour les produits COVID-19, Gouvernement du Canada https://achatsetventes.gc.ca/specifications-pour-les-produits-COVID-19#100

Masques chirurgicaux

Les masques chirurgicaux sont régis par la norme F2100 de l’American Society of Testing and Materials (ASTM). Contrairement au masques N95, ils ne forment pas un sceau autour du nez et de la bouche et ils procurent une moins grande protection contre les aérosols.

Ces masques sont principalement utilisés pour protéger l’autrui des gouttelettes d’aérosols émanant des voies respiratoires de son porteur. Il est aussi utilisé pour protéger le porteur des éclaboussures de sang lors des procédures chirurgicaux.

Il existe trois niveaux protection. Le masque chirurgical de niveau 1 a une efficacité de filtration de ≥95% pour les bactéries et particules, les masques chirurgicaux de niveau 2 et 3 ont une efficacité de filtration de ≥98%. 

Mais la principale différence entre ces masques est au niveau de leur résistance aux éclaboussures de sang. Dans un contexte de chirurgie, le masque de niveau 1 peut protéger son porteur contre les éclaboussures de sang veineux à 80 mmHg, le masque de niveau 2 peut protéger contre les éclaboussures de sang artériel à 120mmHg et le masque de niveau 3 peut protéger contre les éclaboussures à des pressions élevées à 160mmHg qui peuvent survenir pendant un traumatisme, ou à des chirurgies qui incluent l'irrigation à haute pression telles que les procédures orthopédiques.

Source : Pri-Med: Mask Protection Standards & Medical Face Mask Information For Use https://www.primed.ca/clinical-resources/astm-mask-protection-standards/

 

Dans quel contexte doit-on les porter ces masques?

Les masques N95

l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) réserve l’usage des masques de type N95 aux professionnels de la santé dans certains contextes précis.

Le 6 avril 2020, l’INSPQ a publié un tableau synthèse énumérant les contextes où le N95 est requis. Notamment en médecine d’urgence, en pneumologie, durant une intubation et durant tous soins avec risque d’intubation, de bronchoscopie ou de gastroscopie (4).

Le 24 avril 2020, l’INSPQ et le Comité sur les infections nosocomiales du Québec a mis à jour la liste d’interventions médicales générant des aérosols nécessitant une protection avec le masque N95. Dans les interventions énumérées, on y trouve l’induction d’expectorations, la réanimation cardio-pulmonaire, la trachéotomie et la ventilation non invasive en pression positive via masque facial (5).

Le ministère de la santé met à jour régulièrement ses directives aux professionnels et au réseau pour le port des masques N95. N’hésitez pas de visiter sur ce lien pour les dernières directives.

Les masques chirurgicaux

Lors d’une transmission communautaire soutenue, l’INSPQ recommande:

  • Que les usagers se présentant pour une consultation (urgence, clinique médicale ou autre) portent un masque de procédure seulement s’ils présentent des symptômes compatibles ou ayant des facteurs de risque identifiés pour la COVID-19.
  • Que tous les travailleurs de la santé (hôpitaux, cliniques médicales, CHSLD, soins à domicile) qui donnent des soins et qui sont à moins de 2 mètres d’un usager portent un masque de procédure en continu (ils doivent le changer s’il est mouillé, souillé ou à la fin du quart de travail). Chaque milieu devrait aussi déterminer la nécessité de garder le masque lors de proximité entre les travailleurs de la santé eux-mêmes.

L’INSPQ recommande aussi le port d’un masque par toute personne offrant un service d’assistance personnelle, de soins corporels ou toute autre intervention à une personne non malade, dans les situations suivantes:

  • Lorsqu’elle s’approche à moins de 2 mètres d’une personne à risque de complications (personnes âgées de plus de 70 ans, personnes présentant des maladies chroniques, personnes immunosupprimées)
  • Lorsqu’elle s’approche à moins de 2 mètres de toute personne hébergée dans un milieu fermé d’hébergement non hospitalier à risque d’éclosion (milieu carcéral, centres jeunesse, etc.)

Sources : (6, 7) 

Les masques non médicaux en tissus

Depuis le 24 avril 2020, le gouvernement du Québec recommande le port du couvre-visage non médical dans les lieux publics lorsque la distanciation physique n’est pas possible, par exemple, lorsque les gens font leurs courses ou lors de l'utilisation des transports en commun.

Les enfants de moins de 2 ans, les personnes avec des difficultés respiratoires, les personnes handicapées ou incapables de retirer leur couvre-visage sans l’aide d’une autre personne ne devraient pas le porter.

Les instructions sur comment utiliser et fabriquer ces masques en tissus se trouve sur le site du ministère de la santé ici : https://publications.msss.gouv.qc.ca/msss/fichiers/2020/20-210-64W.pdf

Pour plus d’informations, visitez le site de l’INSPQ et du Gouvernement du Québec.

 

Références

  1. National Institute for Occupational Safety and Health (NIOSH): 42 CFR Part 84 Respiratory Protective Devices https://www.cdc.gov/niosh/npptl/topics/respirators/pt84abs2.html

  2. FDA: N95 Respirators and Surgical Masks (Face Masks) https://www.fda.gov/medical-devices/personal-protective-equipment-infection-control/n95-respirators-and-surgical-masks-face-masks

  3. 3M : Comparison of FFP2, KN95, and N95 and Other Filtering Facepiece Respirator Classes https://multimedia.3m.com/mws/media/1791500O/comparison-ffp2-kn95-n95-filtering-facepiece-respirator-classes-tb.pdf

  4. INSPQ : Tableau synthèse – priorisation des fit-test https://www.msss.gouv.qc.ca/professionnels/documents/coronavirus-2019-ncov/05-20200406-covid-tableau-synt-priorisation-fit-tests-V5.pdf

  5. INSPQ: COVID-19 : Interventions médicales générant des aérosols https://www.inspq.qc.ca/publications/2960-interventions-aerosols-covid19

  6. COVID-19 : Port du masque de procédure en milieux de soins lors d’une transmission communautaire soutenue https://www.inspq.qc.ca/publications/2968-port-masque-procedure-milieux-soins-transmission-communautaire-soutenue-covid-19

  7. COVID-19 : Port du masque pour protéger les personnes vulnérables dans les milieux de vie lors de transmission communautaire soutenue https://www.inspq.qc.ca/publications/2973-port-masque-proteger-personnes-vulnerables-covid19